Inscription de la ville de Gembloux au système Be-Alert

En cas d’alerte à la population (orage, inondation,..), les autorités doivent pouvoir avertir leurs citoyens en situation d’urgence, de manière la plus rapide, claire et efficace possible afin qu’ils adoptent les bons comportements pour leur sécurité et celle de leurs proches.

Pour aider le villes et communes dans cette mission, le Centre de Crise (SPF Intérieur) offre la possibilité de souscrire à un système d’alerte performant Ce système se nomme BE ALERT

 Ce système possède une alerte intégrée multi-canale
(messages vocaux vers téléphones fixes ou mobiles, SMS, e-mail, fax et médias sociaux) •
Un outil opérationnel 24/7 •
 Une identification claire de l’origine de l’alerte •
Utilisable aussi pour des communications d’intérêt public

Lire la suite...

Rue Batty de Fleurus

Chères collègues,

Nous avons déjà parlé de la rue Batty de Fleurus, à diverses reprises de ces intersections avec les avenue du Ponant et du Levant ma proposition a pour but d’améliorer la sécurité aussi bien des automobilistes, des cyclistes et bien entendu des piétons.

Cette rue  qui est quasi une belle ligne droite ( +/- 1  km) , poss”de deux  coussins berlinois et bien entendu un radar préventif qui est présent depuis un long moment.

Je ne vous propose pas ici de placer un radar réprésif dans l’immédiat mais bien de poser,  aux deux intersections (av du Ponant et du Levant),
des Miroirs de circulation comme l’on peut en trouver a d’autres endroits de Gembloux où la situation de géographique de la route est  similaire comme à Lonzée au croisement des rues de Lonzée et de la Goyette, ou encore devant l’hôtel de ville

Définition du Miroir de circula
tion que l’on peut trouver sur auprès de  est la suivante
 
Le miroir de circulation est l'élément indispensable pour différents contrôles, que ce soit pour voir des parties cachées ou encore entrevoir les véhicules...
Ce miroir de sécurité permet de contrôler 2 directions, soit une vision à 90°.

Lire la suite...

Découvrez les priorités de DéFI

Priorités de DéFI en matière de politique contre le réchauffement climatique et le renforcement de la qualité de l’air

=> Adopter avant les élections du 26.05.2019 la proposition de loi spéciale présentée par les professeurs d’université, visant à définir les objectifs globaux de la Belgique en matière de politique climatique.

=> Obliger les producteurs de biens et prestataires de services de déterminer pour chaque bien et chaque service le coût de leur empreinte environnementale et plus spécifiquement l’évaluation de leur émission de gaz à effet de serre. Il s’agit de permettre aux consommateurs d’avoir une information transparente pour déterminer leurs choix et adopter les bons comportements favorables à l’environnement, voire compenser par des actions concrètes, le coût environnemental de leur consommation.

=> Imposer à toutes les compagnies aériennes, ayant des vols au départ ou à destination de l’Europe, de payer une redevance correspondant au coût que représentent à 15 % de leurs émissions de CO2 sur l’ensemble de leurs trajets et instaurer une taxation spécifique sur le fuel maritime. 50 % du rendement de ces redevances/taxes seront affectés à la transition énergétique et à la performance énergétique des bâtiments et 50 % le seront à l’octroi d’un chèque mobilité aux citoyens qui utilisent des modes de transport conformes à l’exigence environnementale (le montant du chèque sera déterminé en fonction des revenus).

Lire la suite...

Le cours d'eau de l'Orneau

La ville de Gembloux a signé une convention d’entretien des cours d’eau de 3ème catégorie avec la Province.
Les entretiens ont d’ailleurs débutés l’an dernier.

Du point de vue de l’assainissement, le village de sauvenière est totalement égoutté et un collecteur amène les eaux usées à la station d’épuration de la ville de Gembloux situé à Corroy-le-Château.

Le village de Grand-leez n’est quant à lui pas épuré, c’est à dire que le réseau d’égouttage communal est incomplet et qu’il se déverse dans l’Orneau et non dans la station d’épuration (laquelle relève des compétences de l’INASEP et de la SPGE.

Lire la suite...

Question orale, conseil communal du 19 décembre 2019

 

Le centre-ville et son parking

Monsieur le Bourgmestre en décembre 2017, le Collège décidait d’octroyer la gratuité du parking, géré par City Parking, chaque samedi du mois de décembre, ce qui avait pour objectif d’attirer plus de chalands auprès des commerces du centre-ville t et de surcroît à proximité de la patinoire.

Immédiatement DéFI Gembloux a félicité le Collège de l’initiative et vous suggérions de continuer sur votre lancée de maintenir l’action durant les mois de dit de soldes à savoir janvier et juillet. (Votre réponse fût plutôt positive : « …la proposition qu’il contient rejoint les réflexions du Collège développe dans le but de soutenir l’attractivité du centre-ville et qui l’ont conduit, cette année, à élargir les plages de gratuité tous les samedis du mois de décembre. Pour l’année prochaine, nous ne manquerons pas de prendre en considérations votre suggestion. »)

Malheureusement, en janvier 2018, les clients ainsi que les commerçants n’ont pu compter sur la gratuité du parking.

Par contre en juillet 2018, bingo, la gratuité du parking revenait pour le plus grand plaisir des clients du centre-ville, mais également des habitués de Gembloux Plage.
Nous voilà arrivé en décembre 2018 avec son traditionnel parking gratuit le samedi.

Monsieur le Bourgmestre voici mes questions :

Lire la suite...

DéFI votera en faveur de la proposition de loi présentée par le monde académique

Ce vendredi 1er février, des professeurs d’université, constitutionnalistes et environnementalistes ont présenté une « loi spéciale climat ». Cette proposition de loi revoit les objectifs belges en matière climatique à la hausse tout en y respectant le principe de justice sociale. 
Par la voix de son président Olivier Maingain, DéFI annonçait sur Twitter être « prêt à discuter et voter la loi climat préparée par les professeurs d’université. » « Allons de l’avant! Plus de tergiversations« , a poursuivi le président de DéFI.

Lire la suite...

Note de politique générale réaction du groupe déFI

Chers collègues, vous l’avez écrit et dit, Gembloux se développe, a cet égard, le conseil communal devra rester attentif à son développement tout au long de cette législature.
Cependant en vous écoutant, l’on pourrait croire que la nouvelle majorité se compose de deux nouveaux partis n’ayant jamais participés au pouvoir…
A vous entendre et a vous lire l’on pourrait croire que rien n’a été fait ces dernières années.
Mis à part quelques continuités que vous énoncez comme pour le Centre-ville la concrétisation du programme de la rénovation urbaine, le réaménagement de la rue Notre Dame ou encore de la place de l’Orneau, la nouvelle école de Beuzet, la rénovation du centre culturel…Qu’avez-vous fait pendant 6 ans ?


Cette majorité va ENFIN dresser un état des lieux de la pauvreté,...

Va ENFIN amplifier la politique du logement via un dispositif comme l’Agence Immobilière SOCIAL!
Va ENFIN s’intéressé aux voiries reste à savoir si le budget alloué à l’état de celles-ci sera réellement conséquent et NON comme nous l’avons connu ces 3 dernières années à savoir +/- 25000 en 2016, 55000€ en 2017 et enfin en 2018 (année électorale) + de 100.000€

Lire la suite...

DéFI demande une réunion d’urgence des Ministres compétents de la FWB, de Bruxelles et de la Wallonie pour que cesse cette mascarade

C’est avec stupéfaction que DéFI a pris connaissance de l’adoption en première lecture de la mesure visant à soutenir les étudiants wallons qui fréquentent une institution wallonne et « kotent » loin de chez eux en leur octroyant une prime annuelle de 1.000 €. Pour DéFI cette mesure totalement inégalitaire et protectionniste, est la preuve par l’absurde de ce qu’il ne faut surtout pas faire, et du danger que représente la régionalisation de l’enseignement.

Le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles doit siffler la fin de la récréation et réunir d’urgence les ministres wallons et bruxellois compétents pour empêcher qu’une telle mesure discrimine non seulement les Wallons entre eux, mais également les Bruxellois et les Wallons qui sont de factoencouragés à choisir un établissement situé uniquement sur leur territoire régional. Ceci pose beaucoup de problèmes notamment pour les établissements qui se sont spécialisés dans un enseignement (art, cinéma, médecine vétérinaire, …) et qui n’existent tantôt qu’à Bruxelles, tantôt qu’en Wallonie.

Lire la suite...

Rencontre avec Remy Bauvin

Cher Lonzinois, chère Lonzinoises,

Remy
Vous le savez bien sûr déjà, je suis candidat et tête de liste du parti DEFI aux élections du 14 octobre prochain. Je suis un Bruxellois « recyclé » à la campagne. Je suis fils de maraîcher et outre mon travail comme fonctionnaire au Centre de recherches agronomiques Wallon de Gembloux depuis 1997, je poursuis l’œuvre de mon père. A Etterbeek, j’étais conseiller au C.P.A.S. Il me manquait seulement 15 voix pour devenir conseiller communal. J’ai suivi Olivier Maingain dans ses démarches. Lorsqu’il ma proposé de conduire une liste de DEFI, parti nouvellement installé en Wallonie, j’ai bien évidemment accepté. Ma famille et moi, nous nous sommes intégrés avec bonheur au village. Lonzée a une histoire très riche. Son passé nous laisse parfois pantois quand on l’évoque. Le village conserve des traces remontant à l’époque des grands dinosaures.   L’abbaye d’Argenton témoigne du passé des moniales. Le ruisseau d’Arton a fait frontière entre le duché de Brabant et le comté de Namur. Le XVIIe siècle est connu pour les procès de cinq femmes accusées de sorcellerie. Le village a dépendu pendant tout l’Ancien régime de la terre de Gembloux. A la Révolution française lui a donné son statut de commune à part entière avant de retourner à Gembloux en 1965, lors des fusions de communes. J’ai rencontré une personne qui connaît mieux que personne l’histoire de Lonzée. Il s’agit de Remy Bauvin.

Lire la suite...

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données